Fête-dieu (International)

Origines

La Fête-Dieu est une fête religieuse catholique se déroulant le jeudi suivant la Trinité, donc 60 jours après Pâques. C’est une religieuse belge, Julienne du couvent de Cornillon qui est l’instigatrice de cette fête. Vers 1210, elle une vision. Son interprétation était qu’il manquait une fête dans l’Eglise, celle du Saint Sacrement.

Elle était ainsi chargée de la faire instituer dans le but de ranimer la foi des fidèles. La jeune religieuse ne se sentait pas capable de mener cette tâche à bien et ce n’est que vingt ans plus tard qu’elle va consulter des célèbres théologiens à ce sujet. Tous soutinrent son idée et un clerc de Cornillon fut requis pour composer un office du Saint Sacrement.

Cependant Julienne fut vivement critiquée et calomniée pour son initiative et dut partir en exil. Heureusement, le prince évêque Robert de Liège intervint et, en 1245, il résolut d’instituer la fête. Suite à son décès, le projet sera suspendu et ne sera repris qu’en 1252. La fête-dieu devint obligatoire dans l’étendue de la légation de Liège.

En 1264, le pape Urbain IV célébra lui-même la fête dans son église l’étendant ainsi à l’univers et la déclare obligatoire par une bulle. Le concile de Vienne de 1311 confirmera cette bulle et ordonnera de l’observer.

En 1318, Jean XXIII prescrivit une procession solennelle exposant le Saint sacrement dans les rues des villes et villages. Ce culte se développa de plus en plus. L’ostensoir apparut en Allemagne et en France pour transporter l’hostie.

Traditions

De nos jours, la fête se nomme « Solennité du corps et du sang du Christ ». Le jour de la Fête-dieu est férié dans certains pays catholiques (pays germaniques et Espagne). Aux Etats-Unis, la fête est célébrée le dimanche, soit trois jours plus tard qu’en Europe.

Bien qu’elle soit moins fêtée depuis le 19 eme siècle, de nombreuses processions se déroulent encore ce jour là. le prêtre porte un ostensoir contenant l’hostie. Il est protégé par un dais et bénit les rues et les maisons tout le long du parcours. bien souvent des enfants le précèdent pour joncher la route de petites branches et de pétales de fleurs.

En Espagne, la Fête-dieu est extrêmement importante. Les rues et les places des villes et des villages sont décorés de tapis de fleurs.

Fête-dieu