Fêtes de Bayonne (Bayonne – France)

Les premières Fêtes de Bayonne alors appelées « Grandes fêtes d’été » débutèrent le 13 juillet 1932 à l’instigation d’un groupe d’amis faisant partie de la section rugby de l’Aviron Bayonnais.
Ils veulent donner à leur ville des fêtes semblables à celles de San Fermin de Pampelune.
Les deux villes seront par ailleurs jumelées en 1960.

Traditions

• Le premier jour des fêtes, une personnalité invitée pour la circonstance jette les trois clefs, symboles des trois quartiers de la ville du haut du balcon de la mairie. Le maire confie ainsi la ville à ses concitoyens pour 5 jours et 5 nuits. C’est en général une vedette du spectacle qui marque le coup d’envoi des festivités, Luis Mariano, Jean-Jacques Goldman, Mireille Darc,…

• Trois messes symbolisant également les différents quartiers sont célébrées le dimanche avant la clôture.

• Une corrida et quatre courses de vaches, dont une en nocturne se déroulent au cœur du Petit Bayonne. Elles sont moins violentes que celles qui se passent en Espagne.

• Un tournoi de pelote à mains nues est organisé. Les plus grands champions de cette discipline s’affrontent au « Trinquet Moderne ».

• Un corso fleuri parade dans les rues bayonnaises pour le plus grand plaisir des petits et grands.

• Les Bayonnais, et de plus en plus de visiteurs, s’habillent traditionnellement en pantalon blanc et chemise blanche et portent une ceinture et un foulard rouges. Les couleurs de Bayonne sont le bleu et le blanc mais, en 1955, Luis Mariano ouvrit les fêtes en portant la tenue blanche et rouge portée en Espagne, son pays d’origine. Depuis le blanc et le rouge se sont imposés.

• Chaque année les Bayonnais tentent de battre le record précédent du plus long Paquito chocolatero (pasodoble composé en 1937 par Gustavo Pascual Falco et durant lequel les gens s’assoyent par terre et imitent des rameurs d’aviron) . En 2006, 5100 personnes y participèrent.

Fêtes de Bayonne