Koromogae (Japon)

Chaque année au Japon, les 1er juin et 1er octobre correspondent aux jours des changements d’uniformes.
La coutume du Koromogae remonte à l’époque Heian qui s’étend de 794 à 1185.
Vers la fin du 8ème siècle, suite à des troubles dans sa capitale, Nara, l’empereur Kammu décide de fonder une nouvelle ville, Heiankyo.
Ce nom signifie « Capitale de la paix et de la tranquillité ». Cette ville deviendra par la suite Kyoto.

La culture japonaise est à cette époque imprégnée par la civilisation chinoise et une nouvelle classe sociale apparaît, les courtisans.
Ce sont des personnes extrêmement raffinées mais qui s’éloignent des problèmes du peuple.
La désorganisation de l’armée et le laxisme d’une classe dominante désoeuvrée laissent la porte ouverte aux invasions de bandes guerrières.
C’est ainsi qu’au 12ème siècle, le clan Taria prend le pouvoir.

Traditions

La société japonaise impose de nombreuses dates qui conditionnent la vie des citoyens.

Elle veut ainsi donner des repères au peuple.

Afin de gommer au maximum les différences sociales et de donner à chaque individu la certitude d’appartenir à un groupe, elle impose également le port d’uniformes, non seulement dans les écoles mais également dans la plupart des professions.

Dès leur plus jeune âge et tout le long de leur scolarité, les enfants japonais portent l’uniforme de leur école. Celui-ci est calqué, pour les filles sur l’uniforme de la Royame Navy et s’appelle le « sailor fuku » et pour les garçons, sur l’armée prussienne et s’appelle le « gakuran ».

Le premier juin, chaque écolier change l’uniforme d’hiver pour celui d’été, plus léger et plus clair.
Ils feront le changement dans l’autre sens, le 1er octobre.
Cependant, hiver comme été, les écolières sont en jupe, le pantalon étant strictement réservé aux garçons.

Ils admettent quelques exceptions : dans les régions les plus froides, les dates peuvent varier.

De même, dans les administrations et de nombreuses entreprises, les employés devront porter à partir du 1er juin des manches courtes et à partir du 1er octobre, des manches longues.