Mothering Sunday (fête des mères) (Royaume Uni)

Origines

Les Anglais fêtent leurs mamans le quatrième dimanche du carême, ce qui correspond à peu près à la mi-mars. Le « Mothering Sunday » a remplacé le “Refreshment Sunday” à partir de la Réforme qui sépara l’Angleterre du monde chrétien dirigé par le pape, sous l’instigation d’Henri VIII qui voulait avoir le contrôle absolu de son pays. Donc, avant 1534, ce dimanche était le seul jour du carême pendant lequel les Anglais pouvaient festoyer.

C’est vers 1600 que les Anglais prirent l’habitude de fêter leurs mères en mars et les domestiques reçurent congé ce jour-là afin de leur rendre visite. Dans l’Antiquité, c’est également en mars que les Grecs fêtaient Rhéa, mère des divinités et les Phéniciens, Cybèle.

Traditions

Les femmes préparaient des présents pour leurs mamans dont un gâteau, le Simnel à base de fruits secs et de pâtes d’amandes et surmonté de onze petites boules de pâte représentant onze apôtres (Judas en est exclu). De nos jours, les Anglaises ont perpétué la tradition et confectionnent cette patisserie pour la fête des mères ou pour Pâques.

Il existe plusieurs versions concernant l’origine de son nom :

  •  Simnel viendrait du mot latin « simila » signifiant fine farine de blé
  • Simnel viendrait de la contraction de deux prénoms, Simon et Nell, couple anglais qui ne sachant pas si il fallait faire cuire ou bouillir le gâteau décida d’adopter les deux modes de cuisson.
  • Simnel viendrait du nom de Lambert Simnel, prétendant au trône d’Angleterre au XVème siècle.

Dans d’autres pays, les mamans sont mises à l’honneur à d’autres époques de l’année, vous pourrez retrouver leurs coutumes dans les autres chapitres du site.

Mothering Sunday (fête des mères)