Oktoberfest (Munich – Allemagne)

La première fête de la bière munichoise s’est déroulée le 12 octobre 1810.
Ce jour là, le futur Louis 1er de Bavière et Thérèse von Sachsen Hildbughausen donnèrent une fête publique sous forme d’une course de chevaux, à l’occasion de leur mariage.

La fête fut un tel succès, qu’il fut décidé d’en faire un événement annuel.
L’oktoberfest était née et depuis elle ne fut annulée que 24 fois pour causes de guerres ou d’épidémies.

Un terrain lui est réservé, baptisé Theresienwiese (prairie de Thérèse) en souvenir de la fiancée du roi de Bavière. De grands chapiteaux sont chaque année montés à cet emplacement abritant les comptoirs, les orchestres bavarois et bien entendu les buveurs de bière.

La fête de la bière munichoise se déroule pendant 16 jours et se termine traditionnellement le premier dimanche d’octobre. Depuis 1872, elle commence donc toujours en septembre, les dates ayant été avancées pour bénéficier d’une météo plus clémente.

Chaque année plus de 6 millions de visiteurs boivent plus de 6 millions de litres soit 30% de la production annuelle des brasseries munichoises.

Traditions

• Depuis 1950, douze coups de canon sont tirés pour annoncer l’ouverture de la fête. C’est le maire de Muniche qui a l’honneur de tirer la première bière et de déclarer : « O’zapft is ! » signifiant « Que la fête commence ».

• On ne sert la bière que dans des chopes d’un litre appelée Mass.

• Les serveuses parviennent à porter huit Mass en une fois.

• Les brasseurs préparent pour ces fêtes une bière plus sombre et plus forte appelée Märzenbier (bière de mars) qu’on déguste accompagnée de bretzels.

• La plupart des Bavarois portent leur costume traditionnel tout au long des fêtes.

Oktoberfest