Ommegang (Bruxelles – Belgique)

Origines

En 1348, Bruxelles commence à s’agrandir et devient une ville importante principalement grâce à l’industrie drapière. Une femme d’ouvrier drapier, Béatrice Soetkens, entend une voix lui ordonnant d’aller chercher la statuette miraculeuse de la Vierge qui se trouve à Anvers et de la ramener à Bruxelles. Elle accomplit sa mission, parvenant à surmonter les difficultés grâce à la protection divine et la statuette prend place dans un petit oratoire situé au Sablon.

Les autorités, devant un événement aussi extraordinaire, décident d’édifier une église digne de la statuette et d’organiser en l’honneur de celle-ci une procession annuelle. C’est ainsi que l’Ommegang (littéralement : tourner autour, faisant allusion à la procession qui promène la statuette autour de l’église) est né et va devenir la fête la plus importante de Bruxelles.

Reconstitution historique

En 1549, la procession de l’Ommegang revêt une importance particulière car elle se déroule en présence de Charles Quint, de son fils Philippe, prince héritier d’Espagne et Duc de Brabant ainsi que des deux sœurs de l’empereur, Eleonore reine de France et Marie, reine de Hongrie.

Des fêtes somptueuses sont données en leur honneur et en présence de toute la noblesse et la haute bourgeoisie de Bruxelles. Elles témoignent de l’opulence de Bruxelles durant la Renaissance. De nos jours, c’est la Société Royale « Ommegang Oppidi Bruxellensis » qui organise le cortège de l’Ommegang ainsi que la reconstitution historique des fêtes données pour l’empereur.

Quelques 600 personnages costumés représentant les membres de la famille impériale ainsi que les représentants des corporations, les dames d’honneurs, les conseillers communaux et plus de 1400 figurants (acrobates, échassiers, …) donnent ainsi chaque année une représentation somptueuse dans un des plus beaux cadres du monde, la Grand Place de Bruxelles. Le cortège démarre chaque premier jeudi du mois de juillet du Sablon à 21heures et rejoint la Grand Place où l’attendent Charles Quint et sa suite.

Ommegang