Pongal (Inde)

Origines

Chaque année, le 15 janvier, tous les villages de l’Inde fêtent « Pongal » qui signifie « ébullition ». Ils saluent ainsi le commencement de la nouvelle année de récolte. La fête a une signification astrologique car elle marque le début de l’Uttarayana, période de six mois correspondant à la course septentrionale du soleil. C’est durant cette période de l’année que chacun va planifier les événements importants de sa vie. Cette fête correspond au « Lohri » au Punjab.

Traditions

Les festivités durent quatre jours :

Le premier jour « Bhogi Pongal », on brûle les vieux vêtements et tissus afin de démarrer symboliquement une nouvelle vie. Les femmes réalisent de merveilleux dessins devant leurs portes, à l’aide de farines de riz multicolores. Ces dessins sont symboliques. Ils représentent la « part du pauvre » et servent à attirer les divinités qui accorderont chance et prospérité à la maisonnée

Le second jour est le plus important, le «Surya Pongal ». on fait bouillir du riz avec du lait et du sucre qui servira à confectionner du désert. Il est recommandé de le laisser déborder en signe de futures récoltes abondantes.

Le troisième jour « Mattu Pongal », on rend grâce aux vaches et aux buffles qui permettent le travail des champs. Ce jour là a lieu une course au taureau assez violente, Gallikattu.

Enfin, le quatrième jour, « Kanum Pongal », les jeunes gens se réunissaient sur les bords des rivières pour chercher un conjoint, mais cette coutume est de moins en moins respectée.

Au Maharashtra, un concours de cerf-volant est organisé ce jour là.

Pongal