Rificolona (Florence – Italie)

Origines

Durant la première semaine de septembre, les petits Florentins parcourent les rues de la ville en chantant et en portant des lanternes de papier au bout de bâtons, les « rificolone ». Depuis fort longtemps, le Grand Marché automnal se déroule chaque année, le 7 septembre, veille de la fête de la Vierge Marie, sur la Piazza Santissima Annunziata. C’était alors l’occasion pour les paysans de gagner assez d’argent pour subsister durant l’hiver.

Les habitants des campagnes se mettaient en route vers Florence avant la levée du jour, munis de lanternes pour éclairer leur chemin. Les familles arrivaient en ville, vêtus de leurs « habits de dimanche » qui attisaient les moqueries de la part des citadins. Depuis cette époque, les femmes habillées trop pompeusement sont surnommées « rificolona ». Les petites lanternes de papier des enfants ainsi que celles que les Florentins accrochent à leurs balcons rappellent cette époque.

De nos jours…

….. les enfants confectionnent eux-mêmes leurs rificolone et le grand marché existe toujours sur la même place les 6 et 7 septembre. Il tient cependant plus de la foire que du marché. Durant toute la semaine qui précède, des troupes théâtrales et des groupes de musique envahissent les rues.

Dans la nuit du 7 septembre, une procession menée par le Cardinal part de la Piazza San Croce pour rejoindre la Piazza Santissima Annunziata. Ensuite, une course a lieu dans la ville et clôture ainsi au petit jour la fête de la Rificolona.

Rificolona