Saint Nicolas (Europe)

Histoire et légende

La Saint Nicolas est fêtée le 6 décembre principalement dans le nord et l’est de l’Europe.

Mais qui était donc Saint Nicolas ?

Nicolas de Myre (aussi appelé Nicolas de Bari) est né vers 270 après JC à Patara, en Asie Mineure. Il fut très jeune attiré par la vie religieuse et lorsque son oncle, évêque de Myre décéda, c’est lui qui lui succéda dans cette charge. Il est décédé le 6 décembre 343.

On retrouve des traces écrites relatant les légendes de Saint Nicolas à partir du 10ème siècle. En raison de sa grande générosité, il a toujours été fort populaire et très souvent représenté dans l’iconographie religieuse.

De nombreuses légendes se sont répandues à son sujet. La plus célèbre d’entre elles relate que le bon Saint ressuscita trois enfants enlevés, tués et conservés dans un saloir par un boucher. C’est à partir de cette histoire, que Saint Nicolas est devenu le protecteur des enfants et le patron des écoliers.

Il est généralement accompagné de Père Fouettard, chargé de punir les enfants désobéissants. Ce personnage apparaît au 16ème siècle et porte différents noms suivant les pays et régions. Son origine est douteuse. S’agit-il du boucher de la légende, d’un Maure ou même de Charles-Quint ? Le mystère reste entier.

Enfin n’oublions pas l’âne (ou la mule) de Saint Nicolas qui le conduit à travers villes et villages endormis pour distribuer les cadeaux aux enfants sages. La veille, les petits écoliers auront déposé quelques sucres et une carotte dans leurs souliers pour donner du courage au compagnon à quatre pattes de leur Saint préféré.

Traditions

  • En France, saint Nicolas est fêté principalement dans le Nord où un cortège est organisé en son honneur et en Alsace où c’est l’âne qui se charge de punir les chenapans.
  • En Hollande, Sinterklaas a beaucoup d’importance. Les enfants déposent leurs chaussures chaque soir devant la cheminée, les trois semaines qui précèdent le grand jour. Ils reçoivent ainsi de nombreuses friandises, speculoos et pepernoten. C’est le 5 décembre au soir que la fête se déroule. Sinterklaas et Zwarte Piet offrent les cadeaux aux enfants. Le lendemain il part en Espagne et gare aux enfants (et même aux adultesà méchants qu’il amène dans son grand sac.
  • En Autriche Santaklos se promène dans les rues accompagné de Krampus portant un masque de diable.
    Il distribue des friandises aux enfants qui connaissent leurs prières.
  • En Allemagne, Saint Nicolas et Knecht Ruprecht descendent du ciel sur un traîneau pour distribuer des sucreries.
  • En Belgique, saint Nicolas apporte des cadeaux aux enfants sages et Père Fouettard une pomme pourrie ou un coup de martinet aux enfants désobéissants la nuit du 5 au 6 décembre. Les friandises, massepains, chocolats et speculoos ont été remplacés dans beaucoup de familles par des cadeaux.
  • Au Luxembourg, Saint Nicolas arrive dans un carrosse ou en bateau et les enfants l’attendent à l’hôtel de ville.
  • En Suisse, les Iffelträger défilent dans les rues à la tombée de la nuit en agitant clochettes et grelots.
  • Aux Etats-Unis, ce sont les Hollandais qui avaient importé la tradition de fêter Sinterklaas le 6 décembre.
    le nom fut rapidement déformé en Santa Claus et les Catholiques déplacèrent la fête au 24 décembre pour la faire coïncider avec celle de la Nativité. Saint Nicolas laissa la place au Père Noël. Par contre les enfants québécois continuent à le fêter chaque 6 décembre.
Saint Nicolas