Saint Patrick (Irlande)

Origines

La Saint Patrick est fêtée chaque année le 17 mars par les Irlandais du monde entier. Mais qui était-il donc ?

Né en 389, sur les terres écossaises, le jeune Maewin Succat (Patricius Magonus Sucatus) fils d’une famille britannique romaine est enlevé et vendu comme esclave à un propriétaire terrien irlandais. Durant sa captivité il eut des visions et se tourna vers Dieu.

C’est pourquoi, lorsqu’il réussit à s’enfuir en Gaule, il devint prêtre en 417 et évêque en 432. Il repartit en Irlande pour convertir les païens guidés spirituellement par des druides. Il utilisa un trèfle à trois feuilles pour leur expliquer la Sainte Trinité, trois parties formant un tout. Il mourut le 17 mars 461. L’Irlande en fit son patron et par la suite adopta le trèfle comme symbole.

Traditions

Mais c’est en Amérique, plus précisément à Boston qu’eut lieu la première Saint Patrick, en 1737. Depuis lors la tradition s’est répandue et il n’est pas rare de voir des non-Irlandais prendre part aux festivités. Celles-ci peuvent durer jusque 5 jours. Il est coutume de porter au moins une pièce de vêtement vert, d’accrocher un trèfle à la boutonnière, de déguster des plats typiquement irlandais et surtout de boire de la bière, du cidre et du whisky du pays.

Il ne faut pas négliger un autre symbole de la Saint Patrick, le leprechaun, petit elfe facétieux et fortuné, vêtu de vert et coiffé d’un haut de forme. Ces petits bonshommes fument la pipe, ont un net penchant pour l’alcool et sont fort avares. Vous pouvez essayer d’en attraper un et de lui faire avouer où il cache son or… mais méfiez-vous ils sont fort rusés et prêts à tout pour s’échapper.

Saint Patrick