Sapin de Noël (International)

L’origine de notre sapin de Noël reste controversée. La théorie la plus répandue fait remonter cette origine à l’époque celtique. Les Celtes utilisaient le calendrier lunaire et chaque mois était associé à un arbre. Le 24 décembre correspondait au jour de la renaissance du soleil et c’est donc tout naturellement que l’épicéa, arbre de l’enfantement, devint le symbole de cette période.

Plus tard, au 4ème siècle, l’église voulut récupérer ces fêtes païennes et c’est pourquoi elle décida de célébrer la naissance du Christ le 25 décembre. Fête païenne et fête religieuse ne firent plus qu’une.

Durant le Moyen-Age, des scènes bibliques étaient interprétées lors des fêtes religieuses. Elles étaient appelées les « Mystères ». Dans ces saynètes, l’arbre du Paradis était bien souvent un sapin décoré de pommes rouges… peut être les ancêtres de nos boules de Noël.

La première véritable mention du Sapin de Noël en Europe date de 1521, en Alsace. A la même époque apparaissent les fêtes de Noël. Auparavant seule une messe était célébrée. Petit à petit le sapin va se garnir de fruits et de confiseries et bientôt d’illuminations sous forme de coquilles de noix remplie d’huile dans lesquelles flottaient des mèches allumées.

En 1738, Marie Lesczynska, épouse de Louis XV fait installer un sapin de Noël à Versailles et en 1840, il fait son apparition à Windsor. Au cours du 19ème siècle, la tradition se répandit rapidement des cours européennes jusqu’aux foyers modestes. Petit à petit, les décorations ont évolué et les commerçants ont rivalisé d’imagination pour nous offrir les sujets, boules et guirlandes les plus originaux.

Sapin de Noël