Semaine Sainte (Séville – Espagne)

Origines

Lorsque l’Andalousie devient chrétienne, des confréries pratiquant la mortification sont créées. Chaque Vendredi Saint, les disciples défilaient dans les rues en se flagellant avec des cordes nouées ou des chardons. Au 14ème siècle, le pape Clément met fin à ces pratiques en interdisant la flagellation publique. Les pénitents adoptèrent alors le port de la croix et les processions.

Depuis cette époque, dans toutes les villes andalouses, mais principalement à Séville, des statues représentants la Passion du Christ prennent placent sur des brancards et sont portés par une cinquante d’hommes, appelés les costaleros.

Traditions

La Semaine Sainte de Séville se déroule durant huit jours, du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques. Il existe cinquante-six confréries, chacune rattachée à une église ou un couvent. Elles défilent selon un itinéraire différent dont le point commun est la cathédrale.

L’ordre de la procession est immuable : les pénitents cagoulés pour préserver leur anonymat, les pénitentes à pieds nus et enfin les pasos transportant les statues du Christ et de la Vierge. Il faut énormément d’habileté aux costaleros pour faire passer sans dommage leur fardeau sous les porches des églises et dans les petites rues sévillanes.

Semaine Sainte